loader

Le Big Data (gestion d’énormes volumes de données en temps réel) s’applique pleinement au domaine de la santé et permet de traiter et d’analyser, en même temps, une multitude de données que l’être humain ou les outils informatiques classiques ne sont pas en mesure de faire.

Vers une médecine personnalisée et prédictive grâce au Big Data

Les façons de collecter des données médicales sont aujourd’hui multiples et diversifiées.

  • Via les professionnels de santé et la R&D. Les données peuvent être récupérées directement par les professionnels de santé (dossiers médicaux des patients lors d’une hospitalisation ou d’une visite chez le médecin) ou bien grâce à des examens plus poussés (lors d’essais cliniques ou grâce à l’analyse de l’ADN). Le volume de données exposé est donc très important.
  • Via les individus eux-mêmes. Les individus produisent eux-mêmes leurs données au moyen d’objets connectés (montres, vêtements, domotique, applications mobiles).

Ces éléments constituent une source précieuse d’informations en nous renseignant sur l’activité physique, le rythme cardiaque, les heures de sommeil et place l’individu comme protagoniste principal de sa propre santé.

Ces données, générées de différentes façons, produisent une forte interaction voire synergie entre les différents acteurs du système de santé. On peut désormais aujourd’hui mettre en place  des suivis de patients à distance, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *